We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

Combattre leur id​é​e de l'ordre

by DOOMSISTERS

/
1.
Oublier quoi ? Les vexations, les abus, ces fouilles constantes et si humiliantes, les tabassages et les entraves, les transferts dans des cages ? Ou la non-assistance médicale à des milliers de malades du sida et d’autres maladies, qu’on laissait mourir dans des cellules froides après des années d’agonie ou dans des chambres d’hôpitaux pénitentiaires, menottés au lit ? ... ...Oublier les cellules disciplinaires, la cruauté de l’homme détruisant l’homme ? Oublier quoi, monsieur le directeur ? -------- Excerpt from « Huye, hombre, huye – Chroniques de l'enfermement » by Xosé Tarrio Gonzalez (1968-2005). He was imprisoned in Spanish jails since he was 19. He focused on escaping, taking part to mutinies and took hostage prison wardens : he was held responsible (alike dozens of other prisoners) for the Spanish jail riots between the 80s and 90s - A new prisoner-monitoring system was established by the state – FIES – which is still ongoing nowadays.
2.
Tenter de déconstruire Ce que l’on nous a inculqué De remettre en question Un mode de pensée périmé Creusé dans les ruines De ce vieux monde Et oser évoluer Tenter de déconstruire Des réflexes machistes Briser ces exemples Et cette réalité opprimante Si présente dans les mœurs Qui me colle à la peau ------ A text about my own gender deconstruction as a male person. It questions the way I am, I behave and my language when interacting with people from another gender : Trying not to fall into the « classic » machist stereotypes that surrounded my youth. Trying to think by myself and break that patriarcal judeo-christian heritage.
3.
Verre brisé 03:21
Les hôpitaux peuvent crever Mais pas les vitrines Les immeubles peuvent s’effondrer Mais pas les vitrines Les immigrés peuvent crever Mais pas les vitrines D’où vient le capital violence ? Donne-moi les limites D’où vient le capital violence ? Donne-moi les sujets D’où vient le capital violence ? Donne-moi les clés De la compréhension De la domination ----- Media coverage of the recent protests emphasised on a few broken shop windows, putting the real subjects aside. Therefore, topics such as state violence, the destruction of public service, the deterioration of Marseille or the thousands of dead in the Mediterranean are left uncovered. The editorialist caste keeps its watch dog role, destroying the credibility of every opponent to the liberal and racist politics.
4.
Aucun lien 01:22
Aucun lien Entre le gaz dans les yeux Aucun lien Et le sang sur les mains Frapper d’abord Décrédibiliser ensuite Transformer les bourreaux en victimes Nier la révolte sociale Et n’établir aucun lien Entre les morts Et l’évidence Faire appel au réflexe bourgeois Et légitimer la violence à sens unique Aucun lien Entre le gaz dans les yeux Aucun lien Et le sang sur les mains --------- On the night of « Fête de La Musique », June 21st 2019, Steve drowned after a police assault on the docks of the Loire River in Nantes. Despite evidences, the state declared that there was no correlation between the police actions and the drowning. Once again, police brutality is kept quiet. This one is for Steve and all the victims of police brutality.
5.
Les états souverainistes sont responsables des crises Qu’ils auto-alimentent pour maintenir leur autorité Placements économiques, formations de tyrans Corruptions à grande échelle, vente d’armes Aide internationale par le biais de l’ONU Se donner bonne conscience et violer les droits humains Double visage Bourreaux et victimes --------- The two-faced state. Hangman by training and setting up dictators, selling weapons and, at the same time, calling itself a victim when being weakened and challenged. But always behaving as a benevolent saviour within the UN...
6.
Vous avez beau essayer de vous cacher Mais vous n’arriverez pas à me tromper Connaître son ennemi La réalité ne ment pas Vous puez la xénophobie Se créer une nouvelle image Ne me fera pas oublier Le danger que vous représentez Fermetures des frontières et replis sur soi Retour des valeurs pétainistes Stigmatisation de la différence ------ Lyrics about the new image that Front National (the main french fascist party) is trying to put on by changing its speech, its name (now Rassemblement National), logo and so on. But we know who you are, you reek of xenophobia (you twats!).
7.
Sous couvert de la Guerre Froide De la science et du pouvoir On injecte, pulvérise, drogue, lobotomise Les cobayes non volontaires de la CIA Civils, militaires, prisonniers, malades La fin justifie-t-elle les moyens ? Du projet MK-ULTRA, qui se livre à des atrocités La fin justifie-t-elle les moyens ? ------ MK-ULTRA is the name of a secret and illegal project conducted by the CIA during the cold war : Mind control, torture, administration of high doses of psychoactive drugs, human radiation experiments and other atrocities inflicted to human subjects. CIA = NAZIS.
8.
Amertume 01:07
Se dire que rien n’est parfait Un goût amer, une sensation de déja-vu Se dire à bientôt sans forcement le penser A vivre l’instant présent Le temps suspendu, les lèvres abîmées Laisser les choses en l’état On grandit et survit Amertume ----- This song is about friendship and how fragile it is. It's about our lives that are sometimes sad, and never to forget to live the present moment.
9.
Les passions communes font de toi les meilleurs amis Grands camarades de combat, des opinions identiques Échange, tes idoles Tes idées, tes ennemis Tes peurs, tes envies Garde la haine, deviens la cause Simplifier tes idées Simplifier ta vie Créer ton propre système Avoir enfin ton injustice à toi Échange, tes idoles Tes idées, tes ennemis Tes peurs, tes envies Garde la haine, deviens la cause Histoire similaire, pour ennemis communs Ta main sur un livre, ton arme sur le cœur Se battre pour montrer ton flingue Pour prouver quoi et à qui Un ennemi remplace un autre Mon livre d’un côté Mon flingue d’un côté Tes morts d’un côté ----- Texas has recently passed an open-carry law on weapons, allowing people to proudly show off their guns while shopping. Meanwhile a documentary aired showed that Talibans’ greatest pride was to carry their weapons at all times ...
10.
Le racisme d’état comme doctrine Les cimetières plus accueillants que les démocraties Cache les visages sous les chiffres c’est trop dur à voir La réalité sous le silence Du non sens et des éléments de langage La statistique fait la loi Pas de risque d’empathie Quand la mort n’a pas de visage Les corps s’entassent Plus que des chiffres ------ Rather than facing the death of thousands of migrants, the political power prefers to speak of migration flows and hide the horror of the European border politics behind numbers. But one number remains blood-curdling : in 2019, more migrants died crossing Mediterranean than the ones being welcomed in France.
11.
Buzzcocks cover, first d-beat ever.
12.
Soumets-toi au grand capital Ignore les conséquences, ne gâche pas la fête Gloire au capital, la libre circulation de la mort Les cartels te remercient de ta fidélité L’économie la plus capitaliste au monde Mais surtout ne pas gâcher la fête Un peu d’enfants morts dans les narines Mais surtout ne pas gâcher la fête Les causes, les effets Tu t’amuses, ils meurent Les causes, les effets Tu t’amuses, ils meurent Tu prends une trace, tu marches au pas Ils prennent une trace, ils marchent au pas ----- Sadly, the fight against capitalism in the alternative scene seems to stop where the party begins. Where consumntion and lifestyle are constantly debated, everything is forsaken when it comes to drugs.

credits

released March 7, 2020

Artwork by Flo Impure - www.florianeminy.com

Enregistré, mixé et masterisé par Steph Tanker, au Disvlar Studio - tankerchaos.free.fr

Guitares additionnelles : Steph Tanker

Co-production avec Crustatombe, Lixiviat, Deviance, I Feel Good, No Way Asso et Stradoom

license

tags

about

DOOMSISTERS Le Thillot, France

Crust grind Sludge band from France!

contact / help

Contact DOOMSISTERS

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like DOOMSISTERS, you may also like: